Actualités

NIGÉRIA - COMMUNIQUÉ DE PRESSE PROJET SAFE : RÉUNION DE COORDINATION DE L'AIDE JURIDIQUE

Illustration : NIGÉRIA - COMMUNIQUÉ DE PRESSE PROJET SAFE : RÉUNION DE COORDINATION DE L'AIDE JURIDIQUE

Avocats Sans Frontières France et la Nigerian Bar Association tiennent une réunion de coordination de l'aide juridique
Dans le cadre de ses activités visant à promouvoir le respect des droits de l'Homme au Nigéria, Avocats Sans Frontières France (ASF France), en collaboration avec ses partenaires locaux, le Barreau du Nigéria, a tenu sa deuxième réunion de coordination de l'aide juridique. La réunion a été orchestrée dans le cadre du projet SAFE (Strengthening the National Actors Capacities and Advocation for Ending Severe Human Rights Violations in Nigeria), financé par l'Union européenne et l'Agence française de développement (AFD), qui vise à lutter contre les violations des droits de l'homme que sont la torture, les exécutions extrajudiciaires et la détention arbitraire.
La réunion de coordination de l'aide juridique a eu lieu le 28 avril 2021. Cette réunion d'une journée a permis aux avocats de soutien du projet de faire le point sur la situation de l'aide juridique dans leurs États respectifs pour la deuxième année du projet. Elle a également permis un partage d'expérience et d'apprentissage entre les avocats dans la fourniture d'une assistance juridique gratuite sur le projet SAFE aux victimes de torture, aux membres de la famille des victimes d'exécutions extrajudiciaires et de détentions arbitraires.
Étaient présents à la réunion de coordination de l'aide juridique : les avocats du projet SAFE, les avocats pro-bono nommés par la NBA, le responsable du projet SAFE de la NBA, un représentant du Legal Aid Council of Nigeria et un avocat du projet ProCAT. La réunion a débuté par le discours de bienvenue de la directrice nationale, Mme Angela Uwandu, qui a ensuite fourni des informations générales sur la mise en œuvre du projet SAFE conformément au plan d'action des activités du projet. Chaque avocat a fait une présentation sur la prestation d'aide juridique dans le cadre du projet SAFE dans son état respectif. Des recommandations ont été formulées sur place pour relever les défis soulignés par les avocats au cours de leurs présentations. Jusqu'à présent, le projet a fourni des services juridiques gratuits à 70 victimes de violations des droits de l'homme liées à la torture, à la détention arbitraire ou aux exécutions extrajudiciaires.
La réunion de coordination de l'aide juridique s'est achevée par des délibérations visant à améliorer les résultats de la prestation de l'aide juridique. Au cours des délibérations, Mme Uwandu Uzoma-Iwuchukwu, dans l'une de ses interventions, a souligné l'importance d'une communication et de liens efficaces entre les avocats et les parties prenantes du projet SAFE : " pour atténuer les défis liés à la composante d'aide juridique, il est impératif d'impliquer les parties prenantes de l'aide juridique à chaque étape de la prestation de l'aide juridique ", a-t-elle déclaré.
Le projet SAFE est cofinancé par l'Union européenne (UE) et l'Agence Française de Développement (AFD) et est mis en œuvre par Avocats Sans Frontières France en partenariat avec l'Association du Barreau Nigérian et l'Organisation des Intérêts des Prisonniers Carmélites.
 
Signé : Angela Uwandu, Directrice Pays, Avocats Sans Frontières France, Nigeria. 
 
Pour toute demande de renseignements complémentaires, veuillez contacter
Responsable de la communication d'ASF France, Nigeria
+234 (0)7013286982 | communication.nigeria@avocatssansfrontieres-france.org
 
Ce projet est co-financé par l'Union européenne et l'Agence Française de Développement. Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité d'ASF France et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position des bailleurs de fonds. 

Retour en haut