Actualités

ASF FRANCE DEVANT LA CEDH

Illustration : ASF FRANCE DEVANT LA CEDH

Notre équipe du projet SAMOS a demandé à la Cour européenne des droits de l'Homme des mesures provisoires au nom de plusieurs bénéficiaires extrêmement vulnérables au cours des dernières semaines. Cette procédure vise à améliorer leurs mauvaises conditions de vie, qui ont été aggravées par les récents incendies dans le camp de Samos. La situation actuelle peut être observée dans l'image ci-dessus, prise par nos bénéficiaires.

Concernant une femme enceinte vivant dans la jungle du camp, la Cour a décidé d'accorder une ordonnance provisoire indiquant au gouvernement grec de garantir à la requérante a minima, des conditions de vie compatibles avec son état de santé et de lui fournir des soins de santé adéquats.

Par ailleurs, ASF France continue de plaider pour l'accès de tous les demandeurs d'asile à une évaluation rapide de leur vulnérabilité par les autorités grecques.

Haut