Actualités

INTERVIEW D'ANGELA UWANDU AUX NATIONS UNIES

Illustration : INTERVIEW D'ANGELA UWANDU AUX NATIONS UNIES

Angela Uwandu, responsable du bureau d'ASF France au NIgeria, a été interviewée par les Nations Unies, dans le cadre de l'action d'ASF France au Nigeria.
« La plupart des personnes que nous représentons sont des personnes qui n’ont aucun moyen. Ce sont ceux qui sont les plus vulnérables dans notre société et qui ne peuvent avoir recours à un avocat », explique Angela Uwandu, chef de bureau d’ASF France au Nigéria.
Depuis 2014 au Nigéria, ASF France a pu apporter une aide juridique gratuite aux victimes de tortures perpétrées par les forces de l’ordre grâce au projet ProCAT. Ce projet est soutenu par le Fond des Nations Unies pour les victimes de torture depuis son lancement. Le projet a pour objectif principal d’éradiquer les actes de torture dans le pays, en faisant la promotion de la convention contre la torture ratifiée en 2001 par le Nigeria.
“La plupart des personnes qui sont arrêtés, et plus particulièrement les plus pauvres et vulnérables sont bien souvent brutalisés par les agents de sécurité de l'État, surtout par la police. La plupart du temps, ils sont contraint par la force à confesser leur implication dans des crimes qu’ils n’ont pas commis. Ces confessions sont ensuite utilisées à leurs dépens pour les condamner lors des procès”, ajoute Angela Uwandu.
Grâce au Fond des Nations Unies pour les victimes de torture, ASF France a ainsi pu permettre le dépôt de plaintes, apporter des conseil juridiques, une défense mais aussi permettre à certaines victimes d’obtenir réparation devant les juridictions nationales.
 

Haut