Actualités

JOURNÉE DES DROITS DE L'HOMME, ENTRETIEN AVEC NOTRE DIRECTRICE GÉNÉRALE ANNE LUTUN

Illustration : JOURNÉE DES DROITS DE L'HOMME, ENTRETIEN AVEC NOTRE DIRECTRICE GÉNÉRALE ANNE LUTUN

 

À l'occasion de la Journée mondiale des droits de l'homme, notre Directrice Générale Anne Lutun s'exprime sur les défis et ambitions d'ASF France, et rappelle le rôle crucial des droits de l'homme pour la mise en oeuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030. 

 

Chers amis et soutiens d'ASF France,
 

La mission d’ASF France se réalise dans un environnement complexe qui évolue à un rythme inégalé. Depuis 2016, les Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptent des ambitions bien plus larges et la solidarité internationale doit s’adapter à des défis mondiaux communs. Le rôle crucial des droits de l'homme pour le développement durable est de plus en plus reconnu et leur intégration tout au long du processus de définition des ODD reflète bien leur importance pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

 

Cette année, la solidarité et la coopération ont été mises à l’épreuve. Les inégalités sociales se sont accrues, les violences à l’encontre des femmes et les discriminations ont été mises à nu, l’accès aux droits fondamentaux tels que l’accès à l’éducation, l’accès au droit, l’accès aux soins ont été mis à mal. Acteur de référence dans l’accès à une justice équitable, ASF France a appréhendé cette situation exceptionnelle comme l’opportunité de repenser ses interventions et ses appuis aux plus vulnérables. Notre soutien pour les droits des femmes survivantes de violences basées sur le genre s’est renforcé à travers notre projet MAJC dans la province de Battambang au Cambodge et avec le démarrage de notre projet JUGE au Mali en février 2020. Nous avons également axé notre action sur la problématique des personnes privées de libertés avec notamment le démarrage du projet ProFOTO au Mali, et persévéré dans la protection du droit d’asile à travers notre Samos Legal Centre en Grèce, où notre équipe locale s’efforce de protéger ce droit fondamental. 

 

Pour toutes ces actions que nous menons, nous ne pouvons que remercier nos partenaires locaux au Cambodge, au Cameroun, en Grèce, au Mali et au Nigeria qui ont su adapter les consignes sanitaires aux activités de terrain. Dans ce contexte de gestion à distance des projets, le renforcement de capacités s’est également organisé via la digitalisation de nos outils. Particulièrement cette année, le 10 décembre est l’occasion d’insister sur la nécessité d’une solidarité mondiale et d’afficher la transformation de nos actions pour apporter un accès au droit et une justice équitable pour tous.

 

Anne LUTUN
Directrice Générale d'Avocats Sans Frontières France

Retour en haut