Actualités

Grèce - le cabinet d'avocats DLA Piper offre un soutien juridique pro bono pour les demandeurs d’asile

Illustration : Grèce - le cabinet d'avocats DLA Piper offre un soutien juridique pro bono pour les demandeurs d’asile

Les avocats du cabinet international DLA Piper offre un soutien juridique pro bono à ASF France pour accompagner les demandeurs d’asile à Samos

 

« L'accès à la justice est essentiel pour aider les demandeurs d’asile de Samos à se reconstruire ». Dans un article paru dans The Lawyer intitulé « Women and the pandemic: Pro bono in a refugee camp », Olivia Clark et Margaux Bia, du cabinet d’avocats international DLA Piper, reviennent sur leurs missions pro bono au Samos Legal Centre d’ASF France, où elles se sont rendues à plusieurs reprises entre 2019 et 2020. Elles rappellent à quel point la situation sur l’île est préoccupante, notamment pour les femmes enceintes.

 

Depuis juillet 2019, les avocats de DLA Piper soutiennent le travail du Samos Legal Centre d’ASF France sur l'île de Samos, Grèce, grâce au déploiement d’avocats pro bono sur le terrain. Avec son siège à Londres et 77 branches réparties dans 31 pays, des avocats de toute l'Europe se sont portés volontaires, notamment de Londres, Édimbourg, Manchester, Madrid, Amsterdam et Bruxelles. Avant la pandémie, les avocats étaient déployés en appui à notre équipe de salariés et bénévoles sur place afin de fournir des conseils juridiques et de préparer et accompagner les demandeurs d’asile, notamment ceux en situation de vulnérabilité. Ils nous assistent également dans les dossiers de regroupement familial et les ateliers d'information et de sensibilisation pour les personnes LGBTQI et les femmes.

 

 « Nous avons travaillé avec une incroyable équipe d’avocats d’ASF France, en déposant avec succès des demandes urgentes de mesures provisoires devant la CEDH pour soutenir les femmes enceintes et leurs jeunes enfants. À la suite de ces demandes, nous avons aidé les femmes et leurs familles, ainsi que d’autres personnes vulnérables, à être transférées de Samos à Athènes, où elles peuvent accéder à des soins médicaux appropriés et à un hébergement sûr. Les conditions dans le camp de Samos sont épouvantables - les femmes enceintes n’ont pas d’accès régulier à la nourriture et à l’eau, elles dorment régulièrement dans des tentes de fortune sur le flanc d’une colline rocheuse et il y a très peu d’accès à des soins de santé appropriés. » Me Margaux Bia, avocate en droits de l’homme chez DLA Piper.

 

« À la fin d'une longue journée, la situation peut sembler accablante. Mais j'ai été frappée par l'engagement indéfectible des avocats d'ASF France à aider les demandeurs d'asile. ASF France ne fournit pas seulement un soutien juridique, mais un sentiment d'espoir, aussi limité que cela puisse être. En quelques mois, ils ont créé un espace où les demandeurs d'asile se sentent en sécurité pour simplement se reposer, boire une tasse de café et avoir une conversation informelle. » Me Olivia Clark, avocate en droits de l’homme chez DLA Piper.

 

L'île grecque de Samos abrite le camp Vathy, un des camps de réfugiés les plus surpeuplés d'Europe. À l'heure actuelle, plus de 3 800 migrants vivent dans ce camp, qui a une capacité d’accueil de 678 personnes. L’île connait une crise d'accès à la justice, avec très peu d'avocats pour fournir une assistance et un soutien aux réfugiés qui vivent dans des installations insalubres et n'ont pas accès aux droits fondamentaux tels que le logement, les articles sanitaires, l'éducation et les soins de santé.  De plus, les demandeurs d’asile sont soumis à une restriction géographique en vertu de laquelle il leur est interdit de quitter l’île jusqu’à l’examen de leur demande, ce qui peut prendre jusqu'à deux ans.

 

Depuis janvier 2019, le Samos Legal Centre a permis à plus de 1600 bénéficiaires d’être accompagnés dans leurs démarches juridiques. En 2020, malgré la pandémie et le confinement imposé par le gouvernement grec, notre équipe sur place, appuyée par des experts juridiques nationaux et internationaux (avocats grecs inclus), a pu apporter un soutien direct a plus de 600 migrants dans leurs démarches juridiques (dont 36% de femmes). Cette même année, ce sont 28 demandes de mesures provisoires pour 40 personnes en situation de vulnérabilité qui ont été soumises à la Cour Européenne des Droits de l'Homme, tandis que 16 demandes de regroupement familial ont été prises en charge.

 

Nous remercions l’engagement de DLA Piper qui, malgré la difficulté de la situation actuelle, continue de soutenir nos actions à distance.

 

Le projet du Samos Legal Centre est soutenu par l'organisation Samos Volunteers, Aid Hoc, Help Refugees/Choose Love, le cabinet d'avocat DLA Piper, les fondations Pour un Autre Monde (Fondation PAM) et Yo et Anne-Marie Hamoud, le groupe Henkel et des donateurs privés.

Retour en haut