Actualités

Bélarus : Lettre internationale de soutien à la société civile bélarusse

Illustration : Bélarus : Lettre internationale de soutien à la société civile bélarusse

« Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas le printemps »

Pablo Neruda

161 organisations de défense des droits humains appellent à la fin de la répression à l’encontre du Centre des droits humains Viasna et de tou.te.s les autres défenseur.e.s des droits humains au Bélarus. Nous condamnons les arrestations arbitraires systématiques, les coups et blessures et les actes de torture dont ils font l’objet. Malgré la répression totale exercée par les autorités bélarusses, les défenseurs des droits humains au Belarus continuent de lutter pour les droits de leur communauté. Inspirés par leur courage, nous ne cesserons de nous battre jusqu’à ce qu’ils soient toutes et tous libéré.es et puissent poursuivre leur travail de défense des droits humains librement et sans entrave.

Au cours des derniers jours, nous avons assisté à une nouvelle vague de perquisitions et à l’arrestation de douzaines de membres de l’éminente organisation de défense des droits humains Viasna, et d’autres défenseurs des droits humains et militant·e·s bélarusses. Cette répression intervient en représailles de la dénonciation des violations de droits humains commises depuis la violente répression des manifestants pacifiques en août 2020. Depuis cette période, plus de 35 000 Bélarusses ont été arrêté.es pour avoir participé à des manifestations pacifiques, environ 3 000 instructions pénales ont été ouvertes pour des motifs politiques et au moins 2 500 cas de torture de citoyens bélarusses ont été documentés. Nous estimons que ces violations systématiques et généralisées des droits humains peuvent s’apparenter à des crimes contre l’humanité. En date du 19 juillet, 561 personnes étaient considérées comme des prisonnier·e·s politiques au Bélarus.

Entre le 14 et le 16 juillet 2021, plus de 60 perquisitions ont été réalisées au domicile et dans les bureaux de plusieurs organisations de défense des droits humains du Bélarus et de leur personnel, dont le Centre de défense des droits humains Viasna, deux organisations membres du Comité international d’enquête sur la torture au Bélarus, ‘Human Constanta’ et ‘Legal Initiative’, ainsi que le Comité Helsinki du Bélarus, l’Association bélarusse des journalistes, le Centre de transformation juridique ‘LawTrend’, ‘Ecodom’ et bien d’autres encore. Des documents et du matériel informatique, y compris des ordinateurs portables, des téléphones portables et des ordinateurs de bureau ont été saisis au cours de ces perquisitions.

Au total, plus de 30 personnes ont été interrogées. 13 d’entre elles ont été détenues pendant 72 heures, officiellement dans le cadre d’une enquête pour troubles à l’ordre public et évasion fiscale. La plupart a ensuite été libérée, dont Mikalai Sharakh, Siarhei Matskievich, et les membres de Viasna Andrei Paluda, Alena Laptsionak, Yauheniya Babaeva, Siarhei Sys, Viktar Sazonau, Ales Kaputski et Andrei Medvedev. Plusieurs d’entre eux restent toutefois frappés d’une interdiction de sortie du territoire et ont été mis en examen. Ales Bialiatsky, le président de Viasna, Valiantsin Stefanovic, vice-président de Viasna et vice-président de la FIDH, et Uladzimir Labkovich, un avocat et membre de Viasna, restent par ailleurs toujours en détention. Le 17 juillet, ces quatre militants ont été transférés vers le centre de détention provisoire ‘Valadarskaha’. Quatre autres membres de Viasna, Leanid Sudalenka, Tatsiana Lasitsa, Marfa Rabkova et Andrey Chapyuk, ainsi qu’Aleh Hrableuski, du Bureau de défense des droits des personnes en situation de handicap, sont quant à eux en détention provisoire depuis fin 2020 / début 2021.

Viasna, l’une des organisations de défense des droits humains du pays, membre des réseaux de l’OMCT et de la FIDH, a été visée par le gouvernement du Bélarus pendant plus de vingt ans. En août 2011, son président Ales Bialiatsky avait été condamné à quatre ans et demi de prison sur base d’accusations montées de toutes pièces, puis libéré en juin 2014, après avoir passé 1 052 jours en détention arbitraire dans de terribles conditions. En guise de représailles pour le travail courageux et la position inébranlable de Viasna en faveur des droits humains, les autorités du Bélarus s’efforcent à nouveau de détruire l’organisation en mettant sept de ses membres derrière des barreaux.

Les attaques ont commencé dès le lendemain de l’adoption par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies de la résolution condamnant la situation des droits humains au Bélarus, exigeant la libération de toutes les personnes détenues arbitrairement et une enquête sur les cas allégués de torture et d’autres violations de droits humains.

Les 8, 9 et 16 juillet 2021, les autorités ont perquisitionné les domiciles et les locaux de plusieurs médias indépendants et de leur personnel, dont Nasha Niva, l’un des plus anciens journaux indépendants du pays, et arrêté trois de ses journalistes. Les bureaux de RFE/ Radio Liberty et Belsat, la plus grande chaîne de télévision indépendante couvrant le Bélarus, ont également fait l’objet d’une perquisition, et plusieurs de leurs journalistes ont été arrêtés. A l’heure actuelle, 30 professionnels des médias et des douzaines de blogueur·se·s sont encore en détention.

Nous, les organisations de la société civile soussignées, condamnons la voie de la violence et les violations massives des droits humains perpétrées par les autorités du Bélarus qui pourraient, nous le craignons, provoquer encore davantage de violence. Cette dernière vague de persécutions, associée à la répression brutale des derniers mois, montre que les autorités ont pour objectif d’arrêter ou de contraindre à l’exil tou·te·s les défenseur·e·s des droits humains du pays.

Nous exprimons notre solidarité vis-à-vis de nos collègues et nos ami·e·s détenu·e·s, harcelé·e·s et persécuté·e·s en raison de leur travail courageux. C’est avec grande tristesse et préoccupation que nous assistons à ce qu’il·elle·s doivent endurer. Nous sommes profondément inspiré·e·s par leur engagement et leur résilience.

Nous exhortons les autorités du Bélarus à cesser le harcèlement et l’intimidation des voix critiques, et à libérer tou·te·s les défenseur·e·s des droits humains, journalistes et militant·e·s.

Nous appelons la communauté internationale à soutenir avec force les défenseur·e·s des droits humains du Bélarus, à dénoncer publiquement cette situation et à exiger la libération de ceux·celles qui sont encore derrière des barreaux et dont le seul crime est d’avoir exigé des changements et une société basée sur la justice plutôt que sur la peur.

Signataires

  1. Abdorrahman Boroumand Center for Human Rights in Iran - Iran
  2. ACAT Belgique - Belgique
  3. ACAT Burundi - Burundi
  4. ACAT España-Catalunya (Acción de los Cristianos para la Abolición de la Tortura) - Espagne
  5. ACAT Germany (Action by Christians for the Abolition of Torture) - Germany
  6. ACAT Italia - Italie
  7. ACAT République Centrafricaine – République centrafricaine
  8. ACAT République Démocratique du Congo – République démocratique du Congo
  9. ACAT Suisse - Suisse
  10. ACAT Tchad - Thad
  11. ACAT Togo - Togo
  12. Action Against Violence and Exploitation (ACTVE) - Philippines
  13. Action des Chrétiens Activistes des Droits de l’Homme à Shabunda (ACADHOSHA) - République démocratique du Congo
  14. Advocacy Forum – Nepal - Nepal
  15. Agir ensemble pour les droits humains - France
  16. Albanian Human Rights Group
  17. ALTSEAN-Burma - Myanmar
  18. Anti Death Penalty Asia Network (ADPAN) - Malaisie/Asie-Pacifique
  19. Anti-Discrimination Centre Memorial - Belgique
  20. ARTICLE 19
  21. ASEAN Parliamentarians for Human Rights - Indonésie
  22. Asia Pacific Solidarity Coalition (APSOC) - Philippines
  23. Asociación para una Ciudadanía Participativa (ACI PARTICIPA) - Honduras
  24. Asociación pro derechos humanos (Aprodeh) - Pérou
  25. Association Mauritanienne des droits de l'homme (AMDH-Mauritanieuri) - Mauritanie
  26. Association of Parents of Disappeared Persons (APDP) - Inde
  27. Association Tchadienne pour la promotion et la Défense des Droits de l'Homme (ATPDH) - Tchad
  28. Association tunisienne des femmes démocrates - Tunisie
  29. Avocats Sans Frontières France (ASF France) - France
  30. Banglar Manabadhikar Suraksha Mancha (MASUM) - Inde
  31. Belarusian-Swiss Association RAZAM.CH - Suisse
  32. Bulgarian Helsinki Committee - Bulgarie
  33. Cambodian Center for Human Rights (CCHR) - Cambodge
  34. Capital Punishment Justice Project (CPJP) - Australie
  35. Center for Civil Liberties - Ukraine
  36. Center for Constitutional Rights (CCR) – États-Unis d’Amérique
  37. Centre for Applied Human Rights (CAHR), University of York – Royaume-Uni
  38. Centre for the Development of Democracy and Human Rights (CDDHR) - Russie
  39. Centro de Derechos humanos Fray Bartolomé de las Casas A.c. (Frayba) - Mexique
  40. Centro de Derechos Humanos Paso del Norte - Mexique
  41. Centro de Investigación y Promoción de los Derechos Humanos (CIPRODEH) - Honduras
  42. Centro de Prevención, Tratamiento y Rehabilitación de Victimas de la Tortura y sus familiares (CPTRT) - Honduras
  43. Centro de Salud Mental y Derechos Humanos (CINTRAS) - Chili
  44. Changement Social Bénin (CSB) - Benin
  45. CIVICUS
  46. Civil Rights Defenders (CRD) - Suède
  47. Comision Nacional de los Derechos Humanos (CNDH-RD) – République dominicaine
  48. Coalition Burkinabé des Défenseurs des Droits Humains (CBDDH) - Burkina Faso
  49. Coalition Marocaine contre la Peine de Mort - Maroc
  50. Coalition Tunisienne Contre la Peine de Mort - Tunisie
  51. Collectif des Associations Contre l'Impunité au Togo (CACIT) - Togo
  52. Comisión de derechos humanos – COMISEDH - Pérou
  53. Comité de Familiares de Detenidos Desaparecidos en Honduras (COFADEH) - Honduras
  54. Comité de solidaridad con los presos políticos (FCSPP) - Colombie
  55. Committee on the Administration of Justice (CAJ) – Irlande du Nord (Royaume-Uni)
  56. Crude Accountability - États-Unis d’Amérique
  57. Czech League of Human Rights – République tchèque
  58. Death Penalty Focus (DPF) - États-Unis d’Amérique
  59. Defenders of human rights centre - Iran
  60. DEMAS - Association for Democracy Assistance and Human Rights - République tchèque
  61. DITSHWANELO - The Botswana Centre for Human Rights - Botswana
  62. Eastern Partnership Civil Society Forum (EaP CSF) - Belgique
  63. Eleos Justice, Monash University - Australie
  64. Enfants Solidaires d'Afrique et du Monde (ESAM) - Benin
  65. Federal Association of Vietnam-Refugees in the Federal Republic of Germany - Allemagne
  66. FIDU - Italian Federation for Human Rights - Italie
  67. Finnish League for Human Rights - Finlande
  68. Free Press Unlimited – Pays-Bas
  69. Fundación Regional de Asesoría en Derechos Humanos (INREDH) - Équateur
  70. GABRIELA Alliance of Filipino Women - Philippines
  71. German Coalition to Abolish the Death Penalty (GCADP) - Allemagne
  72. Greek Helsinki Monitor - Grèce
  73. Helsinki Citizens' Assembly – Vanadzor - Arménie
  74. Helsinki Foundation for Human Rights - Pologne
  75. Citizens' Watch Russia
  76. Human Rights Alert - Inde
  77. Human Rights Association (İHD) – Turquie
  78. Human Rights Center (HRC) - Géorgie
  79. Human Rights Center (HRC) "Memorial" - Russie
  80. Human Rights House Foundation
  81. Human Rights in China (HRIC) – États-Unis d’Amérique
  82. Human Rights Monitoring Institute (HRMI) - Lituanie
  83. Human Rights Mouvement “Bir Duino-Kyrgyzstan” - Kirghizistan
  84. Human Rights Organization of Nepal - Népal
  85. Humanist Union of Greece (HUG) - Grèce
  86. Hungarian Helsinki Committee - Hongrie
  87. IDP Women Association "Consent" - Géorgie
  88. Independent Medico-Legal Unit (IMLU) - Kenya
  89. Instituto de Estudios Legales y Sociales del Uruguay (IELSUR) - Uruguay
  90. International Commission of Jurists (ICJ) - Kenyan Section - Kenya
  91. International Federation for Human Rights (FIDH) - France
  92. International Legal Initiative - Kazakhstan
  93. International Partnership for Human Rights (IPHR) - Belgique
  94. International Service for Human Rights (ISHR) - Suisse
  95. Jammu Kashmir Coalition of Civil Society - Inde
  96. JANANEETHI - Inde
  97. Justice for Iran (JFI) – Royaume-Uni
  98. Justícia i Pau - Espagne
  99. Kazakhstan International Bureau for Human Rights and the Rule of Law - Kazakhstan
  100. Kharkiv Regional Foundation "Public Alternative" - Ukraine
  101. La Strada International - The Netherlands
  102. La Voix des Sans Voix pour les Droits de l'Homme (VSV) – République démocratique du Congo
  103. Latvian Human Rights Committee (LHRC) - Lettonie
  104. Lawyer's Committee for Human Rights YUCOM - Serbie
  105. League for the Defence of Human Rights in Iran (LDDHI) - Iran
  106. Legal Policy Research Centre (LPRC) - Kazakhstan
  107. Libereco Partnership of Human Rights - Allemagne/ Suisse
  108. LICADHO - Cambodge
  109. Lifespark - Suisse
  110. Liga Portuguesa dos Direitos Humanos - Civitas (LPDHC) - Portugal
  111. Liga voor de Rechten van de Mens (LvRM) (Dutch League for Human Rights) – Pays-Bas
  112. Ligue des droits de l'Homme (LDH) - France
  113. Ligue Tchadienne des droits de l'Homme - Tchad
  114. Maldivian Democracy Network (MDN) - Maldives
  115. Martin Ennals Foundation - Suisse
  116. Minority Rights Group - Grèce
  117. Mouvance des Abolitionnistes du Congo Brazzaville - Congo Brazzaville
  118. Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH) - Côte d'Ivoire
  119. Mouvement Lao pour les Droits de l'Homme - Laos
  120. Movimento Nacional de Direitos Humanos (MNDH) - Brésil
  121. Netherlands Helsinki Committee – Pays-Bas
  122. Norwegian Helsinki Committee - Norvège
  123. Observatoire du système pénal et des droits humains (OSPDH) - Espagne
  124. Observatoire Marocain des prisons - Maroc
  125. Odhikar - Bangladesh
  126. OPEN ASIA|Armanshahr - France
  127. Organisation contre la torture en Tunisie (OCTT) - Tunisie
  128. Organisation Guineenne de Defense des Droits de l'Homme et du Citoyen (OGDH) - Guinée
  129. Österreichische Liga für Menschenrechte ÖLFMR - Autriche
  130. Palestinian Center for Human Rights (PCHR) - Palestine
  131. Pax Christi Uvira - République démocratique du Congo
  132. People's Watch Indie
  133. Programa Venezolano de Educación-Acción en Derechos Humanos (Provea) - Venezuela
  134. Promo LEX Association – République de Moldavie
  135. Protection International (PI)
  136. Public Association "Dignity" - Kazakhstan
  137. Public Association Spravedlivost Human Rights Organization - Kirghizistan
  138. Public Verdict Foundation - Russie
  139. Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l'Homme RADDHO - Sénégal
  140. Repecap Academics - Espagne
  141. Réseau des Defenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) - Cameroun
  142. Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) - Haïti
  143. Rights Realization Centre – Royaume-Uni
  144. Rural People`s Sangam - Inde
  145. Salam for Democracy and Human Rights – Royaume-Uni, Liban, Bahreïn
  146. Social-Strategic Researches and Analytical Investigations Public Union (SSRAIPU) – Azerbaïdjan
  147. SOHRAM-CASRA - Centre Action Sociale Réhabilitation et Réadaptation pour les Victimes de la Torture, de la guerre et de la violence - Turquie
  148. SOS-Torture/Burundi - Burundi
  149. SUARAM - Malaisie
  150. Syndicat national des agents de la formation et de l'education du Niger (SYNAFEN NIGER) - Niger
  151. Task Force Detainees of the Philippines (TFDP) - Philippines
  152. Thai Action Committee for Democaracy in Burma (TACDB) – Thaïlande
  153. The Advocates for Human Rights – États-Unis d’Amérique
  154. The Barys Zvozskau Belarusian Human Rights House (BHRH) - Lituanie
  155. The Commission for the Disappeared and Victims of Violence (KontraS) - Indonesie
  156. The International Rehabilitation Council for Torture Victims (IRCT)
  157. Urgent Action Fund for Women's Human Rights – États-Unis d’Amérique
  158. Vietnam Committee on Human Rights (VCHR) - France
  159. World Coalition Against the Death Penalty (WCADP) - France
  160. World Organization Against Torture (OMCT) - Suisse
  161. Xumek asociación para la promoción y protección de los derechos humanos - Argentine

Retour en haut